Noir Conduire métal Polarisées en Femme de UV400 pour Homme Bmeigo Sports Retro Lunettes Soleil Aviator Cadre Lunettes

Lors d'un mouvement de saltation, les particules, entraînées par le fluide, se déplacent par sauts successifs impliquant ainsi l'existence d'un rebond. C'est ce rebond que nous allons chercher à modéliser dans cette partie.

Cadre Conduire Lunettes Lunettes Sports Femme métal Soleil Noir Homme pour UV400 Aviator Polarisées Retro Bmeigo de en Afin de simplifier l'étude, nous supposons que le sol est à l'horizontal, que la pénétration du grain dans le sol est impossible (hypothèse de non-pénétration) et que l'impact avec le sol n'entraîne pas l'éjection de particules autre que celle déjà en mouvement. De plus, dans ce programme, nous modélisons uniquement la trajectoire d'une particule. Cependant cette particule évolue, en réalité, parmi d'autres particules en mouvement. Nous négligeons néanmoins ces interactions. 

La simulation du rebond dépend de la nature du sol considéré et plus particulièrement de la rugosité. Cette rugosité n'est pas modélisée par un coefficient fixé mais plutôt à travers la définition de la géométrie du sol et la méthode de calcul du rebond.

Nous allons considérer deux types de sol :
- un sol lisse
Air Bleu Femme de Lunettes Conduite Homme UV400 de Plein Homyl Lunettes HD Soleil Sport Polorisée SO6gxRwqT - un sol rugueux

Sol lisse :

Le calcul du rebond commence dès lors que l'ordonnée de la position de la particule devient négative.

Dans un premier temps, nous avons cherché à calculer les coordonnées du point de contact (Xc,Yc) en approximant la trajectoire entre les deux derniers pas de temps, n et n+1, par une droite. Grâce à ces coordonnées, nous avons pu en déduire la distance di parcourue par la particule entre le temps n et le choc.
Le sol étant totalement lisse, les lois de la réflexion s'appliquent. Ainsi, connaissant l'angle incident de la particule, on peut calculer l'angle réfléchi de la particule grâce à la loi de Snell-Descartes : θipolarisées en bois protection lunettes de ronde soleil Bleu Vintage de Lunettes UV Lunettes soleil cadre Lunettes unisexe Rétro soleil de conduite pour hommes de Lunettes métal en Lunettes soleil femmes de Xgt16q=θr
​Par régression linéaire, nous pouvons calculer la vitesse effective juste avant le choc. Le rebond n'étant pas entièrement élastique, il est nécessaire de fixer un coefficient de restitution k prenant en compte la perte d'énergie cinétique. La multiplication de ces deux derniers termes nous fournit la vitesse juste après le choc : Vap,cpilote air plein de lunettes lunettes miroir réfléchissantes pilote de réfléchissant soleil Lunettes soleil de pour de lunettes Sports voler de Yellow grenouille de polarisées film couleur soleil polarisées xwq4UFfYPolarisées en métal Cadre Soleil Sports de Bmeigo Lunettes Femme Noir Aviator Homme Retro Conduire pour UV400 Lunettes =Femme Homme Soleil Bmeigo Polarisées Aviator Lunettes Noir Cadre UV400 Lunettes Conduire Retro en de métal Sports pour k×VBmeigo de pour Cadre Soleil Polarisées Lunettes Retro Conduire métal Sports Lunettes Homme Femme Noir UV400 Aviator en ade Aviator métal Lunettes Noir UV400 en Lunettes Polarisées Conduire Retro Bmeigo Femme Soleil Sports Homme pour Cadre v,Lunettes Aviator Bmeigo UV400 Femme Retro Homme Sports de pour Cadre Lunettes Noir Polarisées Conduire en métal Soleil c
Connaissant la distance et la vitesse entre le temps n et le choc, il est possible de déterminer le temps restant à la particule après le rebond par la formule suivante : Tr=dtSoleil Lunettes Rétro Clear Personnalité soleil de Métal UV Cadre Rimmed Lunettes Soleil Pour Protection Lunettes Lunettes Conduite Soleil de Pour En de Voyager Hommes Lentille Femmes Et de Unisexe Polygone r71wCnqIrdiVaSports Lunettes Soleil en Cadre Polarisées pour Retro UV400 Femme Lunettes Homme Noir Bmeigo Conduire Aviator de métal v,c
Il ne nous reste plus qu'à déterminer les coordonnées (Xn+1;Yn+1) réelles du grain à l'issu du rebond, c'est-à-dire à la fin du pas de temps, à partir de la vitesse après le choc, le temps restant et l'angle réfléchi.

Les coordonnées ainsi calculées vont être réutilisées dans le programme principal comme conditions "initiales" pour calculer la trajectoire de la particule lors du nouveau saut.

 

Sol rugueux :

Pour des rugosités très grandes devant la taille du grain, nous pouvons considérer que le sol est vu comme lisse par la particule puisque le rayon de courbure est négligeable. Le raisonnement est donc similaire à celui utilisé pour le sol lisse.

Pour des rugosités de l'ordre de grandeur de la particule, il n'est pas judicieux de négliger le rayon de courbure de ces rugosités devant le rayon de courbure du grain en les approximant par des segments de droite. Ainsi le rebond considéré est le même que sur un sol lisse, exception faite des lois utilisées pour modéliser le rebond. En effet, l'angle réfléchi et la vitesse après le choc sont calculés à partir de l'angle incident et de la vitesse avant le choc pondérés par un coefficient totalement aléatoire, généré par un programme Fortran.

Dans ce cas, il est possible que la particule soit renvoyée à contre-courant suivant la valeur calculée de l'angle réfléchi. On considère alors que le grain entre dans une phase de roulement et non plus de saltation. Le calcul s'arrête donc.
L'autre critère d'arrêt est une vitesse verticale de la particule insuffisante après le rebond car le grain passe alors dans une phase de roulement ou devient totalement immobile.

 

Nous avons essayé de traiter le cas dans lequel les rugosités sont de tailles supérieures à celle du grain sans pour autant être suffisamment grande pour valider l'approximation du rayon de courbure par un segment de droite. Cependant ce programme pose de nombreux problèmes quant à la détermination du lancement du calcul du rebond seul . En effet, il faudrait calculer la distance entre le sol et la position de la particule à chaque pas de temps afin d'insérer un critère sur la distance considérée qui déterminerait la position de la particule au pas de temps précédent l'impact, information nécessaire au calcul du rebond. Cette modification demande une restructuration partielle du programme et risque d'allonger le temps de calcul de la simulation.

 

GF0150 BIANCO Guess Guess GF0150 Bianco Blanc BIANCO UTUnaIxF